Previous-Hasard-Next

Riz créole jambalaya

riz créole jambalaya

Un parfum de Louisiane

Selon les encyclopédies américaines, l'origine la plus probable du mot 'jambalaya' est l'occitan 'jamabalaia', qui signifie couramment ragoût de volaille, et au figuré, méli-mélo. C'est sans doute cette dernière notion qui caractérise le mieux le jambalaya.

Car de même qu'il existe de nombreuses recettes du chili con carne, venu du Texas, il coexiste de multiples recettes du jambalaya, venu de Louisiane, et ce plat créole se décline de mille manières en fonction du contenu du jour du garde-manger et du frigo, et des produits qu'on trouve sur les marchés.

Le jambalaya concilie tous les points de vue par un seul de ses composants: le feu, c'est-à-dire le poivre, le poivre de cayenne, les piments dont le piment oiseau, si bien que tout le monde est content et a même le droit de proposer sa variante et de l'enrichir à chaque fois qu'on en refait. Elle est pas belle la vie ?

La recette que nous proposons est celle du riz créole jambalaya, avec du jambon, des saucisses et des gambas.

Comme à l'accoutumée, nous avons revisité la recette pour l'adapter à nos produits locaux. Nous proposons généralement des recettes simplifiées, mais le jambalaya est simplissime dès le départ. Comme l'indique son étymologie occitane, c'est un méli-mélo, le but étant de tout verser dans un pot et de remuer ... enfin presque. Pour nous résumer, on peut tout oser, la seule version authentique est celle sortie tout droit de votre imagination.

Ingrédients

    — pour 6 personnes, il vous faut:

  • 1 casserole moyenne pour les tomates, 1 poële pour les crevettes, un poëlon pour le bouillon cube, un grand fait-tout pour l'oignon et le riz,
  • quelques cuillers à soupe d'huile d'olive,
  • du piment de cayenne,
  • du tabasco,
  • deux clous de girofle (facultatif),
  • 250 g de chorizo,
  • une grosse tranche de 250 g de jambon ou de kasseler,
  • 2 douzaines de grosses crevettes, voire plus pour faire encore plus chic,
  • quelques tomates,
  • deux grosses cuillères à soupe de purée/concentré de tomates, voire carrément une petite boîte de purée (70g),
  • du riz long grain (la quantité que vous utilisez d'habitude pour six personnes), de préférence du riz à cuisson normale (10 min) plutôt que du riz en sachet à cuisson rapide,
  • 1 gros oignon blanc.

Réalisation

  • plonger les tomates dans une casserole d'eau bouillante pour mieux enlever leur peau, les sortir, les épépiner et les couper en quartiers,
  • faire revenir l'oignon émincé dans le fait-tout avec une cuillerée d'huile d'olive,
  • après les avoir étêtées si elles sont entières, décortiquer les crevettes et les faire dorer dans la poêle avec une cuillerée d'huile d'olive en les remuant à la grande cuiller,
  • couper le chorizo en rondelles et couper le jambon ou le kasseler en dés,
  • ajouter les dés de chorizo et jambon aux crevettes et remuer pour faire s'interpénéterer les saveurs,
  • faire fondre un bouillon cube dans un poêlon en portant à ébullition,
  • ajouter le riz dans le fait-tout, verser le bouillon, remuer et faire cuire le riz pendant 5 minutes,
  • ajouter les quartiers de tomates et le concentré de tomates, verser le contenu de la poêle (chorizo, jambon et crevettes) dans le fait-tout, ajouter le tabasco, le piment de cayenne et les clous de girofle, mélanger le tout et laisser mijoter à feu doux pendant 20 minutes jusqu'à ce que le riz soit transparent,
  • vérifier et au besoin rectifier l'assaisonnement — le sel n'est pas indispensable, le chorizo et le jambon s'en chargent.

Suggestions

Les proportions sont données pour six personnes, mais vous pouvez vous en servir trois fois pour deux personnes:

  • la première fois avec des tranches d'ananas caramélisées à la poêle,
  • le deuxième fois le surlendemain avec des haricots verts que vous cuirez à la casserole et que vous ferez ensuite sauter dans une poêle avec une cuiller d'huile et des lardons,
  • la troisième fois pour bien plus tard, mais vous aurez congelé cette portion, la congélation ne dénature pas le produit, surtout si on le mouille avec 10 cl de vin blanc quand réchauffe le plat.

Le kasseler est de la viande de porc légèrement fumée, elle rehausse le goût du jamablaya mais elle est moins tendre que le jambon.

On peut ajouter un verre de vin blanc pendant la cuisson du riz. On peut également rajouter des poivrons des trois couleurs coupés en dés. Ainsi que du piment oiseau des Antilles, mais gare aux incendies buccaux !

Que boire avec ce plat:

Un vin rouge corsé du Sud-Ouest, bio de préférence, s'impose tout naturellement pour éteindre l'incendie, mais charbonnier est maître chez soi.

riz créole de jambalaya
riz créole de jambalaya
riz créole de jambalaya
riz créole de jambalaya
riz créole de jambalaya
riz créole de jambalaya
  • haut de page
  •  
  • haut de page
  •