Previous-Hasard-Next

ma blanquette de veau facile

blanquette de veau

la meilleure blanquette du monde, c'est la vôtre

On a beaucoup (trop) théorisé sur la meilleure façon de réaliser une blanquette.

Certains y mettent des carottes, d'autres des champignons, d'autres encore des oignons. Quant à nous, nous n'ajoutons aucun légume, sinon deux échalotes pour confectionner le roux, ce qui nous laisse toute liberté pour choisir les accompagnements.

La recette classique de la blanquette à l'ancienne comporte une étape qui consiste à faire bouillir la viande pour paraît-il l'attendrir. Sans doute fallait-il le faire jadis, mais nous ne le faisons pas, d'une part parce que le succès de cette opération est loin d'être garanti, d'autre part parce que nous achetons notre viande chez un boucher dont nous savons qu'il nous servira une viande de qualité qui n'a nul besoin d'être attendrie — nous parlons de veau que diable, pas d'une vieille vache de réforme.

Certaines recettes font appel au vin blanc, nous en mettons pour parfumer la viande.

Certains chefs, dit-on, ne mettent pas de farine. Nous en mettons pour épaissir la sauce, mais très peu.

Nous vous présentons notre recette de base, vous saurez trouver vous-mêmes les assaisonnements et les légumes qui personnaliseront votre blanquette.

Ingrédients

pour 6 personnes ou 3 repas à deux, il vous faut:

  • 1 kg de veau — jarret, tendron ou rouelles,
  • deux grosses échalotes — de type cuisse de poulet,
  • de la matière grasse de cuisson — beurre ou margarine — une grosse cuiller à soupe,
  • 2 cuillers à soupe rases de fond de veau en poudre,
  • une cuiller à soupe rase de farine,
  • 25 à 30 cl d'eau,
  • un bouquet garni
  • un petit verre de vin blanc sec — 10 à 15 cl,
  • du sel et du poivre du moulin.

     —  pour la sauce:

  • un jaune d'oeuf,
  • 10 cl de crème fraîche.

Réalisation

     —  le jour de la préparation:

  • si votre boucher ne l'a pas fait pour vous, couper la viande en morceaux — faites attention à la taille, ces morceaux sont ceux que vous présenterez dans l'assiette,
  • peler les échalotes et les laisser entières,
  • faire fondre la matière grasse dans une casserole avec les deux échalotes, y verser les morceaux de veau et les faire blondir sur toutes les faces,
  • dès que les morceaux sont bien dorés, les débarrasser dans un saladier,
  • dans la casserole, faire un roux en ajoutant une cuillerée à soupe de farine et le fond de veau en poudre et remuer,
  • ajouter 25 à 30 cl cl d'eau, remuer et remettre les morceaux de veau dans la casserole,
  • ajouter le vin blanc — facultatif, saler et poivrer,
  • couvrir et laisser mijoter pendant 1 h 30 en surveillant la cuisson — rajouter de l'eau s'il y a lieu.

A ce stade, vous pouvez décider de servir le tout à vos convives ou vous pouvez réserver une partie de la viande pour un repas le lendemain, ou la congeler pour une utilisation ultérieure — la congélation n'altère pas la saveur de votre plat.

     —  juste avant le repas:

  • cuire le riz de votre choix,
  • réchauffer la viande,
  • préparer un mélange avec la crème fraîche et le jaune d'oeuf et l'incorporer à la viande en remuant rapidement,
  • servir rapidement pour éviter que la sauce ne fige.

Suggestions

Le terme « blanquette » vient de ce que la sauce qui nappe le ragoût est blanche. Toutes les viandes blanches (dinde, poulet, lapin, porc), ainsi que l'agneau, peuvent se préparer « en blanquette » bien que la blanquette de veau reste la référence culinaire.

Nous servons la blanquette avec du riz, mais on peut aussi envisager un risotto et les légumes, notamment les champignons, les carottes ou les brocolis sont les bienvenus.

Que boire avec ce plat:

Si le vin blanc utilisé pour la recette est de qualité, on peut l'utiliser pour accompagner la blanquette. Sinon, un rosé, bio de préférence, mais charbonnier est maître chez soi.

blanquette de veau
blanquette de veau
blanquette de veau
blanquette de veau
blanquette de veau
blanquette de veau
  • haut de page
  •